]]>




Image Hosted by ImageShack.us

4.3.07

Mes Cellules T4

Chacun sa merde, ces statistiques a la con, ces histoires de haine, ces grosses conneries. Si t’es noir, tu meurs, tu veux l’amour, tu récolteras la mort. Tes cellules T4 ont baissées, tu va bientôt crever, tu t’en fous, tu veux tous les tuer, l’infirmière qui vient te parler, grosse conne qui vient te faire chier et le type qui passe a la télé et qui attend le second retour de l’autre kemé.

Toi, tu sais, tu sais tout mais tu ne dis rien, tu as le cœur trop bon pour agir comme un sale garçon, pourtant quand elle appelle ton nom, tu ne peux t’empêcher de murmurer, je veux te tuer pétasse et elle entends mais elle ne dit rien.

Monsieur, nous avons vos résultats, entrez, entrez, salope, entrez.

Bon, asseyez vous, comme je vous disais, j’ai vos derniers résultats et ils ne sont pas bons, pas bon du tout, tu vas crever sale chienne.

Vous m’entendez ?

Vous m’entendez ?

Bon, comme prévu, vos cellules T4 ont baissées, de plus votre lymphe nymphatique est en très mauvais état, je te déteste, je te hais, sale chienne, si tu savais comme je t’ai …. il se peut que la maladie ait atteint toutes les parties de votre corps.

Comme vous le savez votre état est incurable, le Docteur Ashtkin avant de disparaître a dit que….Malheureux vous qui souffrez tant dans ce monde, de douleur, il faut que je vous abonde, je pense qu’il faudra associer le Deladir avec un peu plus de D.D.I., vous comprenez, nous ne pouvons pas vous laisser sortir dans cet état, vous etes un danger pour la société, il se peut de plus que votre état se détériore davantage, je vais prendre cet ouvre-lettre et le planter dans ta gorge, le sang va couler, le sang va couler et moi je vais sourire, de plus les infirmiers m’ont informés que vous ne preniez plus vos médicaments, etes vous conscient du risque que vous prenez ?

Monsieur.

Monsieur.

Vous m’entendez ?

Il faut que vous vous soignez, c’est décidé, je le fais, au prochain mot qu’elle prononce, je me lève et je saute sur elle, un mot, une syllabe, une phrase et elle est morte, elle va pisser du sang au début, puis elle va avoir mal et dans ces yeux, elle verra ma haine, ma haine, ma haine des autres, ma haine pour ces chiens, pour ceux qui m’ont donné ce mal, ces maux, ma haine…..ce n’est rien, il suffit que ces lèvres bougent, bougent une fois de plus et cela va se terminer de façon horrible, atroce.

Monsieur Naglaa, vous souffrez de démence et de ……NON, NON, NOOOOOOOOOOOON.

Anthony Naglaa

Pour contacter Anthony Naglaa ou un autre auteur de la revue : revuenoiretblanc@hotmail.com

1 Comments:

Blogger Franswa said...

Bon, ben je suis soufflé (je te l'avais pas écrit la première fois, mais bon, quand même...).

26 avril 2007 à 17:46  

Enregistrer un commentaire

<< Home

Creative Commons License
Ce/tte création est mis/e à disposition sous un contrat Creative Commons.