]]>




Image Hosted by ImageShack.us

25.5.07

Les Réparacoeurs

Les réparacoeurs, c'est rare parce qu' être réparacoeur est un métier bien dur.
C'est un peu comme réparer une horloge mais en plus compliqué.
Faut trouver les rouages qui s'assemblent correctement et si par malheur on se trompe on doit tout recommencer.

Imaginez, après des heures de travail, à recoller ça et là, à bricoler, à rapiecer, voilà que Oh malheur! vous avez mis le souvenir de son ancien amoureux juste à côté du souvenir de ce qu'elle a mangé à midi, bah là paf non seulement il y a risque d'indigestion mais en plus badaboum le coeur (re)explose en miette!

Tout ce travail acharné, toute cette reconstruction pour rien. Juste à cause d'un souvenir. Il faut donc être très soigneux et surtout patient!

Parce que parfois c'est long. Il y a tellement de petits morceaux éparpillés dans la cage thoracique qu'il ne faut surtout pas oublier ne serait est ce qu'un seul et après il faut tout recoudre à la main, et ça picote, parfois on peut entendre la personne faire des aie aie ou bien déverser une grande quantité d'eau (n'oubliez pas votre parapluie!). Des fois il faut des années.

Certains réparacoeurs abandonnent mais dans ce cas ce n'était pas des vrais, au pire même, ils n'étaient là que pour faire mumuse, parce que c'est marrant de voir l'humain se tordre de douleur quand on serre bien fort les morceaux de coeur...

Ca arrive plus souvent qu'on ne le croit, mais ne vous inquietez pas, ils sont séverement puni! C'est quand même dommage que ce métier soit souillé par quelques imbéciles...! Parce qu'en vrai un réparacoeur c'est merveilleux.

Ca ne demande rien en échange. Voir un coeur battre lui suffit. Il sait que c'est précieux. Il aiment les faire rire un peu et les chatouiller quand il passe la colle sur les bords. Il aime le son different de chaque coeur.

Il apprécie les forts, s'attendri devant ceux qui tambourinent à chaque émotion et aime protéger ceux qui peine à avancer. Ces mains sont douces et abiles. Avoir le coeur carresser par un réparacoeur est une sensation très agréable. On a l'impression que notre coeur est le plus precieux au monde.

Mais pour le réparacoeur il l'est.

Parfois, quand il s'éprend d'un coeur il reste avec lui toute la vie. Il se reveille et s'endort en l'écoutant battre.

Il guette tout cognements anormaux et lui dit des mots d'amour à chaque fois que le coeur se sent rabougri.

Avoir un réparacoeur est une chose merveilleuse et unique. Parfois je pleure.

Quand ils quittent un coeur. Mais aussi quand je vois un coeur qui souffre et un réparacoeur qui tarde à venir.

J'aimerais tant qu'ils soit tous heureux.

Tout ces coeurs malmenés.

Fée-Brile

Pour contacter Fée-brile ou un autre auteur de la revue : revuenoiretblanc@hotmail.com ou laissez un commentaire .

4 Comments:

Blogger PandAbyssinia said...

Ce texte est tout simplement magnifique.

26 mai 2007 à 13:50  
Blogger A.D. said...

L'idée est bonne... Beaucoup de fautes de frappe, en revanche. Ça casse un peu la lecture.

29 mai 2007 à 23:49  
Blogger Revue Noir et Blanc said...

Oui mais j'ai tenu a publier le texte ainsi.

Sans imposer de corrections que l'auteur lui meme n'a pas faite.

C'est un choix déplaisant pour certains mais pour la Revue je trouve qu'il est important de laisser une plus grande liberté aux auteurs meme si parfois cela implique des fautes de frappes/de français.

30 mai 2007 à 10:05  
Blogger A.D. said...

Le texte " brut ", c'est une idée qui se défend. Après, les psychorigides de l'orthographe dans mon genre diront que la liberté de laisser ce genre de fautes peut nuire non seulement à la lecture de ce texte, mais aussi à l'image que l'on peut se faire de la revue (vu que cette nouvelle est en tête de gondole), et pourrait inciter des internautes à ne pas aller plus bas... ce qui est dommage. Mais ce n'est que mon avis, bien-sûr :-)

3 juin 2007 à 07:19  

Enregistrer un commentaire

<< Home

Creative Commons License
Ce/tte création est mis/e à disposition sous un contrat Creative Commons.